7 Erreurs SEO Que Vous Faites Sans Doute [Et Comment Y Remédier]

Stephan Spencer, expert SEO de renommée mondiale, consultant et auteur à succès, et sa fille Chloe Spencer, tout aussi reconnue en matière de SEO, sont récemment intervenus lors de BlogHer17 afin d’expliquer comment maitriser les algorithmes des moteurs de recherche. Grâce à une présentation de Syed Balkhi, entrepreneur en ligne incontournable et spécialiste du marketing numérique lors du Social Media Marketing World, nous avons déjà écrit plusieurs articles de blog vous indiquant comment générer du trafic sur votre site. Aujourd’hui, nous vous présentons les conseils judicieux des Spencers quant aux meilleures pratiques SEO que même les néophytes peuvent mettre en application, en commençant par cet article sur les erreurs SEO que vous faites sûrement et comment y remédier.

Si vous pensez qu’un bon référencement se résume à bourrer vos contenus, vos URLs et vos données backend de mots clés, en utilisant des tonnes de tags et en remplissant votre site de contenu dupliqué, parce que, après tout, plus il y en a mieux c’est, mauvaise nouvelle :  vous faites déjà de très nombreuses grosses erreurs SEO.

La bonne nouvelle, c’est qu’il est très facile d’éviter ces erreurs, même si vos connaissances techniques sont limitées.

Lors de leur présentation BlogHer, « SEO : maitriser les algorithmes des moteurs de recherche », Stephan Spencer et sa fille Chloe Spencer ont relevé les sept plus grosses erreurs SEO détaillées ci-dessous. Ils ont également donné des conseils faciles à suivre afin d’effectuer des améliorations immédiates, pour un meilleur référencement naturel.

1/ Débarrassez-vous de vos pages de tags

Fut un temps, utiliser des tags faisait partie des bonnes pratiques SEO, car cela permettait d’indiquer aux gens et aux moteurs de recherche ce que contenait la page. Mais aujourd’hui, les pages de tags n’ont aucune valeur pour Google et pire, elles ont tendance à perturber le moteur de recherche, car ce ne sont que des versions remaniées de ce que vous avez sur les pages de catégories, dans vos archives et même sur votre page d’accueil si vos derniers articles y figurent. Donc, lorsque vous créez un article de blog ou une page sur votre site et que vous pensez que vous devriez ajouter des tags, même si vous considérez que ce sont les meilleurs mots clés possible pour votre site et que vous êtes certain qu’ils sont importants, faites ce que Stephan vous conseille et retenez-vous.

À la place, créez des catégories pour vos articles. Et lorsque vous nommez vos catégories, ne soyez ni obtus ni mignon, soyez simplement précis et utilisez des mots clés qui vous correspondent exactement. L’idée étant d’organiser vos catégories en fonction des articles que vos lecteurs préfèrent, ainsi que selon les phrases et mots les plus requêtés pour trouver votre site. Il n’est pas nécessaire d’avoir une tonne de catégories, conservez uniquement la poignée de sujets que vous abordez le plus souvent.

Si vous souhaitez continuer d’utiliser des tags, alors allez plus loin et dites à votre site de NE PAS les indexer. Si vous êtes sous WordPress, vous pouvez le faire facilement grâce au Plugin Yoast SEO. Choisissez tout simplement.

PIC1.png

Conseil d’expert : si vous utilisiez massivement les tags et que vous vous demandez combien de pages pénalisantes apparaissent dans les résultats de recherche, vous n’avez qu’à taper ce qui suit dans votre barre de recherche Google :site:yourdomainname.com (Attention : il n’y a pas d’espace entre les deux points et le mot « site » ou votre nom de domaine.)

Parcourez les résultats afin de trouver des mots clés qui amènent l’utilisateur vers des pages sans contenu pertinent. Retournez sur ces pages ou articles et enlevez les tags ou, si vraiment vous souhaitez les garder, assurez-vous de cliquer sur « no index » pour les tags de cette page. Et laissez Google se mettre à jour.

2/ Supprimez vos archives par date

La plupart des blogs archivent les articles par date. Si cela est cohérent pour vous, pour quiconque désireux de trouver du contenu sur votre site, ça ne l’est pas du tout, car les gens recherchent par mot clé ou par sujet et non par date. Organiser vos archives par date est négatif pour Google et cela a un impact sur votre référencement naturel. Si vous avez absolument besoin d’archiver certains articles par date, alors ne les indexez pas.

3/ Rédigez des titres de pages plus pertinents

Selon Stephan Spencer et sa fille, la balise titre est l’un des aspects les plus importants pour le référencement, car c’est l’un des points d’entrée vous permettant d’ajouter les mots clés de votre site. La balise titre représente le titre situé dans la section du haut de votre HTML ou, pour faire simple, les quelques mots situés tout en haut de votre fenêtre de navigateur (le titre de l’onglet).

Des titres par défaut tels que « Bienvenue », « Blog » ou encore « Page d’accueil » n’ont aucun intérêt puisqu’ils n’utilisent aucun mot clé. Lorsque les bots des moteurs de recherche parcourent votre site, c’est à la balise titre qu’ils donnent le plus de poids. Il est donc très important de bien travailler vos titres. Les utilisateurs WordPress peuvent modifier les balises titres en utilisant le plug-in Yoast SEO ou le Plugin SEO Title Tag développé par Stephan. 

PIC2.png

Conseil d’expert : vos balises titres doivent faire 60 caractères (espaces compris) ou moins, et placez le mot clé le plus important de la page au début de votre balise titre. Si la balise titre est le champ le plus important, la méta description est également très utile, car elle contient les phrases que Google utilise pour cette page ou cet article. Faites en sorte d’écrire une phrase courte et précise dans ce champ.

4/ Ne dupliquez pas de contenu

Réutiliser un ancien contenu en changeant d’URL ou pire, simplement reposter un ancien article ne vous rend pas plus fort que Google, cela va au contraire perturber le moteur de recherche et votre contenu est en concurrence avec lui-même. Cela enlève également du poids à vos liens, car il n’y a pas d’URL unique.

5/ Faites en sorte que chaque page possède une introduction

Lorsqu’un utilisateur clique sur une page de catégorie qui n’a pas d’introduction et juste une longue liste d’articles, Google donne peu de poids à cette page. Ajoutez une introduction qui a du sens et qui est en rapport avec le sujet de cette page, Google sera alors satisfait. Vous fournissez des informations de qualité aux personnes recherchant un contenu spécifique.

6/ Utilisez votre propre nom de domaine

Lorsque vous utilisez une URL qui vous appartient, vous possédez le nom de votre site et son contenu. Si vous ne faites pas cet effort et laissez un tiers être présent dans l’URL de votre blog ou de votre site (comme Blogger ou Weebly, par exemple), c’est non seulement moins professionnel, mais cela a également un impact sur votre référencement. Investissez dans votre propre nom de domaine.

7/ Ayez des URLs courtes et efficaces

Par défaut, les articles de blog vont utiliser le titre que vous leur donnez pour créer l’URL de la page, donc si le titre de l’article est trop long, cela a un impact sur votre référencement. Gardez à l’esprit que si vous souhaitez un titre relativement long pour votre article, vous pouvez raccourcir l’URL pour le référencement, et ce, en modifiant le permalien. Essayez d’utiliser de cinq à sept mots, en commençant par les mots clés les plus importants, en les séparant par des tirets.

Les erreurs arrivent vite, mais il peut être tout aussi simple de les réparer lorsque vous tâchez de rendre votre site le plus agréable possible, pour les visiteurs comme pour les moteurs de recherche. Ne manquez pas les conseils d’experts de Stephan et Chloe dans leurs présentations et interviews BlogHer.

Ressources supplémentaires :

7 Simple SEO Hacks for Non-Technie Bloggers (Article BlogHer écrit by Stephan)

The Science of SEO (Le site de Stephan)

Site internet de Chloe Spencer